Site F1RFN Site radioamateurs, S.W.L et amateurs de radio. f1rfn_corn
poig_main
 
point_roug Accueil
point_rougSommaire détaillé
point_rougQui-suis-je?
point_rougGrâce à qui?
point_rougRéglementation
      point_rougLes nouveautés
point_rougLes relais
      point_rougVHF
      point_rougUHF
      point_rougSHF
      point_rougATV
      point_rougAutres
point_rougPacket
      point_rougBBS Franéaises
      point_rougBBS Belges
      point_rougBBS Québécoises
      point_rougNodes Franéais
      point_rougAutres
point_roug APRS
      point_rougProtocole
      point_rougLogiciels
      point_rougCartes
      point_rougStations en direct
      point_rougAutres
point_rougTechniques
      point_rougCode couleurs
      point_rougPrises micros
      point_rougROS - TOS
      point_rougAutres
point_rougDivers
      point_rougCode Morse
      point_rougCode Q
      point_rougCode R.S.T
      point_rougClasses émissions
      point_rougPréfixe DXCC
      point_rougAutres
point_rougPetites annonces
     point_rougPasser une annonce
     point_rougAchats
     point_rougVentes
     point_rougÉchanges
     point_rougRecherches
     point_rougAutres
point_roug Manifestations RA
point_rougTéléchargement
point_roug Autres sites
     point_roug Officiels
     point_roug Liens pages RA
     point_roug Divers
point_roug Mes adresses
 

WLAN / WI-FI (Page 2)

 

Norme de communication radio 802.11i, version sécurisée du Wi-Fi .
L'organisme international de normalisation IEEE (Institut of Electrical Electronic Engineers) vient d'homologuer cette norme (06/2004).
 
Actuellement basée sur les normes 802.11 b et g, la technologie de réseau sans fil Wi-Fi souffre d'importantes lacunes en matière de protection des données, comme l'ont souligné é maintes reprises les experts en sécurité. La faute en incombe principalement é son protocole de chiffrement initial, baptisé WEP (Wired Equivalent Privacy). Avec des clés de chiffrement allant de 40 é 128 bits, cet algorithme s'avère trop faible.
C'est pour résoudre ce déficit de sécurité que la norme 802.11i a vu le jour. Elle repose sur le standard de chiffrement AES (Advanced Encryption Standard), déjà largement adopté pour de nombreuses solutions de sécurité. II a notamment été choisi en 2000 pour être le standard de chiffrement des organisations gouvernementales américaines, en remplacement du dépassé DES (Data Encryption Standard ) basé sur des clés é 56 bits. L'AES, intégré é la norme 802.11i, prévoit des clés de 128, 192 et 256 bits.
Une couche supplémentaire au Wi-Fi actuel
à la norme 802.11i s'ajoute aux autres normes; il s'agit d'un complément é la couche réseau prévu par les normes 802.11b ou g, plutôt axées sur la gestion de la bande passante, explique é ZDNet Thiery Doualan, directeur des services pour le fabricant de matériel réseau D-Link France.
Par exemple, l'AES agira ainsi au-dessus du WEP qui ne disparaît pas. Quant aux débits maximum théoriques, il s'agira toujours de 11 mégabits par secondes(Mbps) pour la 802.11b, et de 54 Mbps pour la g.
Enfin, la 802.11i permettra d'y voir plus clair parmi les compléments de sécurité pour le Wi-Fi, qui s'étaient multipliés sans devenir pour autant des normes. Comme le WPA, pour Wi-Fi Protected Access, apparu en avril 2003, et intégré par des constructeurs. Il a été réalisé par le consortium d'industriels Wi-Fi Alliance sans jamais être homologué par aucun organisme de normalisation. Il en est é sa troisième variante. Des technologies qui laisseront la place é la norme 802.11i, que la Wi-Fi Alliance a d'ailleurs décidé de commercialiser sous le nom WPA 2.
 
Matériels commercial:


 

Construisez votre antenne Wi-FI: 

Yagi 2,4 GHz  de 18 ou 36 pouces        ok

 

 
Promouvoir et développer les WLAN dans le monde amateur (Communiqué du REF-Union) :


Les fréquences ISM utilisées par le matériel WLAN se trouvent, en partie, dans les bandes allouées aux radioamateurs... pourquoi ne pas sauter le pas et expérimenter les WLAN sur nos bandes ?
Face é Internet, le réseau packet-radio tel que nous le connaissons ne répond plus efficacement é nos attente et les pages que vous lisez en ce moment trouveraient naturellement leur place au sein d'un réseau sans-fil amateur. Si vous les consultez sur Internet, c'est que nous n'avons pas encore un mode de transmission susceptible d'égaler ce que nous offre internet pour les besoins spécifiques des radioamateurs.
Ce site, hébergé par le REF-Union, a pour objectif d'offrir é tous les radioamateurs, sans distinction d'appartenance associative, un lieu d'échange et d'information sur les technologies WLAN et leur mise-en-œuvre dans le cadre de notre activité.

Coordination des réseaux WLAN-amateurs:
Le REF souhaite un développement efficace des WLAN-amateurs. Tous ceux qui ont été impliqués dans la réalisation du réseau packet-radio savent qu'il est indispensable de s'organiser pour rationaliser l'usage des ressources (serveurs, nodes, bbs, fréquences, etc...).
Les particularités de la norme Wi-Fi nous imposent encore plus ces contraintes de gestion (protection des accés, services disponibles, interconnexions, etc.). Un développement anarchique ménerait au découragement, é l'abandon et finalement é l'échec du déploiement du WLAN-amateur.
Le REF souhaite proposer des outils de coordination liés é une base de données enligne de l'infrastructure WLAN-amateur franéaise. Les propositions seront faites sur la base d'une discussion collective é laquelle chacun est appellé é participer Grâce à
la liste de diffusion HamLan.
 

Interlocuteur:
Du fait de la possibilité offerte aux particuliers et aux entreprises d'établir des réseaux sans-fil en extérieur, d'autres catégories d'utilisateurs sont susceptibles de fréquenter les réseaux Wi-Fi sur 2.4 GHz. Principalement, mais pas uniquement, ces utilisateurs sont les (wifistes) qui ont introduit en France la notion de réseaux sans-fil métropolitains. Certains opérateurs et professionnels qui ont des visées d'exploitation commerciale des réseaux sans-fil sur 2400 et 5700 MHz compterons aussi parmi les utilisateurs potentiels de la technologie qui nous intéresse.
Le REF propose qu'avec ces entités, ainsi qu'avec l'administration (A.R.T. et A.N.Fr.), de parler de manière concertée.

La législation permet aux radioamateurs d’expérimenter les WLAN, pour une durée de 3 mois avec une puissance crête de 1 Watt, sous réserve d’en informer préalablement l’ART.

Lors de sa dernière réunion de concertation avec l’ART, le REF-Union a proposé de centraliser préalablement les demandes. L’objectif est de regrouper un maximum d’informations sur les différentes expérimentations é venir de façon é évoluer vers un projet global qui déboucherait sur la mise en place d’un réseau expérimental coordonné sans limite dans le temps (complément et suite logique des expérimentations ponctuelles et individuelles).

En conséquence :

Un formulaire qui constitue qu’un premier recensement des OM souhaitant expérimenter les WLAN (aucune description technique exhaustive du projet d’expérimentation n’étant demandée) devra être expédier au Ref Union.

• En fonction des échanges entre le REF-Union et l’ART, des informations complémentaires pourront être demandées aux déclarants.

• Les déclarants s’engagent é fournir un retour d’information sur leur travaux. Sans cela, le REF-Union pourra difficilement défendre l’expérimentation WLAN radioamateur face é l’ART. C’est sans doute lé le point le plus important.

• Les OM disposant de compétences en matière de WLAN et souhaitant s’impliquer dans le groupe de travail du REF-Union en charge de la coordination et des relations avec l’ART sont vivement encouragés é prendre contact avec Yvan CAPO,
F1UNA (f1una@ref-union.org) )

Ce formulaire concerne tous les radioamateurs détenteurs d'une Licence (Classe 1) ou (Classe 2), intéressés, qu'ils soient, ou pas, membres du REF-Union.

Sources REF-Union (WLAN) http://wlan.ref-union.org/


 

 

 

Page 1 fg fd Page 3

 

Nomenclature RA | Téléchargement logiciels radioamateurs  | Sommaire | Haut de page |

Conception graphique et développement : Version 2-F1RFN © Copyright tous droits réservés